Limiter le risque de troubles urinaires chez le chat

- Catégories : conseils vétérinaire

Limiter le risque de troubles urinaires chez le chat :

conseils nutritionnels

Les troubles urinaires sont douloureux pour le chat et si un calcul ou un spasme empêche l’évacuation normale de l’urine, la vessie et les reins de votre chat peuvent en souffrir.

Ce sont les chats mâles qui présentent le plus souvent des troubles urinaires. Leur urètre étant plus étroit que les femelles, il s’obstrue donc plus facilement. Heureusement, une alimentation et un abreuvement adaptés aident à prévenir les troubles urinaires !

Les troubles urinaires chez le chat

Bien que les infections urinaires soient rares chez le chat, il est en revanche sujet à la cystite idiopathique et aux calculs urinaires.

La cystite idiopathique féline

La cystite idiopathique du chat ressemble beaucoup à une maladie fréquente chez la femme, où le stress joue un grand rôle. C’est aussi le cas chez le chat : un déménagement, l’arrivée d’une nouvelle personne au foyer ou des conflits entre chats sont des causes suffisantes pour déclencher une cystite chez un chat anxieux !

Calculs urinaires

Les chats produisent une urine concentrée, où des cristaux minéraux peuvent s’agglomérer et former des calculs, susceptibles de perturber l’écoulement de l’urine ; on parle alors d’urolithiase. Les calculs d’oxalate de calcium et de struvite, les plus fréquents chez le chat, sont visibles à la radiographie.

Nutrition et santé de l’appareil urinaire

>Les aliments secs pour chats ont autrefois été suspectés de favoriser la formation de calculs urinaires mais leur formulation a beaucoup évolué. Aujourd’hui, les croquettes peuvent au contraire contribuer à prévenir les calculs.

Acidification de l’urine

Pour empêcher la formation des calculs de struvite, il suffit d’acidifier légèrement l’urine et cette acidification est obtenue naturellement lorsque l’aliment est riche en protéines animales, qui contiennent beaucoup d’acides aminés soufrés (leur métabolisme produit de l’acide sulfurique). D’autres acidifiants peuvent aussi être inclus dans les croquettes, comme le chlorure d’ammonium ou l’acide phosphorique.

Pas d’excès de minéraux

Les calculs d’oxalate de calcium ne sont pas sensibles à l’acidification. Pour empêcher leur formation, l’approche nutritionnelle consiste à limiter la concentration des minéraux dans l’urine (les besoins nutritionnels en calcium doivent être couverts mais sans excès) et à encourager l’abreuvement.

Encourager l’abreuvement

Plus un chat boit, plus il urine et moins l’urine stagne dans la vessie ; le risque de formation de calculs est alors limité. Stimuler la production d’urine aide aussi à prévenir les récidives de cystite idiopathique, sans doute parce que la muqueuse de la vessie est moins irritée lorsque l’urine est peu concentrée. Il existe plusieurs moyens de stimuler l’abreuvement du chat…

Multipliez les points d’eau dans la maison (et le jardin), surtout si plusieurs chats vivent ensemble. Nettoyez les récipients et renouvelez l’eau tous les jours. Préférez les gamelles en métal ou en verre à celles en plastique, pour éviter les odeurs persistantes.

Distribuez un aliment riche en protéines : la consommation d’eau et la production d’urine augmentent avec la concentration en protéines car l’urée produite pendant la digestion des protéines a un effet diurétique.

Associez les croquettes avec des aliments humides (par exemple en sachets) qui contiennent environ 80 % d’eau.

Si votre chat a déjà souffert de troubles urinaires, votre vétérinaire conseillera un régime alimentaire particulier, pour éviter les récidives.

Les chats à risque de calculs…

Les chats très sédentaires et en excès de poids sont les plus menacés par les troubles urinaires car ces chats urinent moins fréquemment et l’urine stagne plus longtemps dans la vessie. Pour protéger la santé urinaire de votre chat, surveillez sa silhouette, pesez-le régulièrement et faites en sorte qu’il reste à son poids de forme. Donnez-lui un aliment riche en protéines mais à teneur modérée en matières grasses, pour réduire sa consommation calorique tout en entretenant sa masse musculaire.

 

 

Ajouter un commentaire